construire une mangeoire

100 % récup'

 

Capture1O

Au Paradis Vert, jardin associatif auquel je participe,

parce que chaque locataire d'une parcelle

doit contribuer à la vie du collectif,

Guy propose d'animer des ateliers vannerie.

Capture2

Il nous a appris à fabriquer

des mangeoires en rameaux et en rotin.

Et j'ai également découvert que l'on pouvait

pratiquer de la vannerie sauvage,

en trouvant les matériaux nécessaires dans la nature :

lierre, ronce, liane de clématite.

Capture3

L'occasion d'une balade avec Titouan après l'école,

à la recherche de lianes de clématite sauvage,

dans les chemins qui traversent les champs

autour de notre village

et qui ont conservé des haies champêtres.

Il faut les mettre à bouillir une à deux heures

puis les peler.

On récupère alors un joli lien bien lisse, solide,

tout jaune et maléable.

IMG_9724

Pour réaliser cette mangeoire, il faut :

-un socle percé de 9 trous profonds de 4 cm

et inscrits dans un cercle

-9 rameaux + 1 pour l'anse

-un lien de clématite

-un sécateur

-de la ficelle

Capture4

On enfonce les 9 rameaux au fond des trous,

en les biseautant au sécateur si nécessaire.

Puis on commence à passer le lien entre les rameaux,

en bloquant le début à l'intérieur du cercle.

Capture5

On incline les branches vers soi pour faire passer le lien

en serpentant entre chaque rameau

et en serrant bien.

Capture6

On monte entre 10 et 15 rangs

puis on arrête l'ouvrage en rentrant l'extrémité du lien

le long d'un rameau.

IMG_9746

On noue le haut des branches avec de la ficelle,

en les taillant à la hauteur voulue.

Puis on retire fermement (mais précautionneusement)

les rameaux du socle.

Capture7

Il ne reste plus qu'à insérer le dernier rameau

entre deux autres pour former l'anse de la mangeoire

que l'on pourra ensuite retourner,

garnir d'une boule de graisse

et accrocher dans un arbre ou sur le balcon.

 

Et puisque l'hiver est la saison rêvée

pour observer les oiseaux,

on a inscrit notre jardin

sur le site Oiseaux des Jardins

découvert sur le blog d'Elmo,

un jardin entre Loire et Beauce.

Il permet de recenser les populations

et nous promet, à Titouan et à moi

de jolis moments de complicité et de découvertes au jardin.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer